How to snake it ?

par Schmitto

Yo, nous autres urbains contemporains sommes sur-solicités par toutes sortes de mains tendues. Face à un sdf, un simple “désolé” suffit, mais passé les techniques d’evitement classique du genre “je suis en pleine conversation avec ma messagerie”, que faire face aux queteurs du bitume ? Vlà qq techniques pour snaker avec efficacité.

LE PUSHER DE LA BONNE CAUSE. Agressif comme une caillera foncedé à la 8.6, spécialiste de l'emploi du “tu” qui tue, c’est un adepte du combat de regards. Médecin du monde, Aids, Action contre la fin, rouge / jaune / vert, à chaque fléau sa couleur trop vive. Armé de son bloc-note et de sa bonne cause, il est prêt à tout, à la limite du croche pied, pour te stopper et te faire cracher tes euroz.

Techniques d'evitement selon sa couleur = lui dire que toi aussi ta faim, que ta foiré medecine, que justement tu viens d’apprendre que t’as le dass.

L'ENFANT ROUMAIN. Vlà un professionnel du bitume. Moins bien habillé qu'un footballeur en vacances, il est assis seul devant ta boulangerie, mais bon, il est venu en famille, mate devant la boucherie, ya sa soeur aussi. L'enfant roumain, c'est le vrai mendiant facon médiéval, accroché au bas de ton jean, il te sert du si vs plait patron, ca va chef ? apres l'enfance, il devient handicapé, et te le montre.

Techniques d'evitement = Dite lui qu'en france, on aime pas les roumains. Et encore moins les handicapés. Plus soft faire comme faisait ma maman avec les clochards : donnez lui à manger, un pain au chocolat. Si c'est vraiment un enfant et non pas le résultat d'un trouble de l'ossification, y sera content, sinon, il l'aura dans les dents, en or.

Si jamais vous tombez sur l'enfant roumain gangsta dans le métro, il rape en wagon sur un beat à la Dre, là, sortez votre gun et passer en mode "shoot dans le roumain".

L'ORIGINAL CAILLERA. Ce mec a encore un pantalon de jogging en k-way remonté d'un coté, toi meme tu sais, le lacoste jaune poussin reste un must have, ta vu. Dans le langage des RG, c'est un JV, un jeune violent, de la race de ces sauvageons qui foutent le feu au bus de ta ptite soeur. Pro de la dépouille, pour te taxer, il est capable de te demander si il peut tester les sonneries de ton portable ou essayer une de tes basquettes.

Technique d’evitement = chausser du 33, ne communiquer que par fax, courir vite.

LA FREE PARTEUSE EN MANQUE DE PARTY. Cette meuf a chien, undergroudement parlant, c'est l' ambassadrice d’une révolte trouvée dans un œuf kinder fouré au lsd. Une gentille fille à papa en rupture avec la zone pavillonaire gazonée de maman. Un soir d’abus a la keta, elle a appelé son chien david gueta. C’est pour le nourir qu’elle tend la main.

Technique d'evitement = appeler sa mere, donner des croquettes a la ketamine a son chien, lui dire que la brigade anti-rave est au coin de la rue.

LE VENDEUR DE LA MOUISE. Vlà le baba a boubou joueur de tamtam. Ce mec est un nono anti bobo kiffeur de bouboune. Il porte des nu-pied ethnique avec sangle sur le gros orteille meme en hiver. Pour lui, tout est bon pour te coller son journal en main et te le faire lire, il en lacherai presque la roulée qu’il vient de taxer.

Technique d'evitement = lui dire que tu n'as pas de mains, ne pas avoir de main, lui dire que tu es aveugle, etre aveugle.