Glorieux bâtards

par Schmitto

Nan mais vlà pas la mise en abîme de bâtard; un film dont l'histoire est basée sur une séance privée de cinema que j'ai vu en séance privée de cinéma. Ben wai, le cinéma, c'est ça la story du dernier Tarantino. Dans Inglourious basterds, le 7eme art change le cours de l'histoire. Le pitch = alors que the cream of the cream des nazis, Hitler compris, vt se réunir dans une salle pour kiffer le top de la propagande filmée, ca va faire bOOm ! Ca c'est l'histoire du film. Pour ce qui est de celle de cette séance privée, c'est grâce à un ami projectionniste qui fait d heures sup pour notre kiff. J'ai tenté de reconstituer ce à quoi ressemblait notre salle de près de 50 cool kids. Un siège = une tof, je crois avoir eu un peu près tout le monde. Ce fut long et acrobatique, mais ils st beaux ! Nan ?

Bon, notre pote projectionniste se doit de garder un anonymat complet. Ta vu, tout ça n'est pas très légal quoi, bieres, ganja, et filles a peine majeur, alors on va l'appeler Marcel, comme dans le film, bien qu'il soit clairement meilleur comédien que le renoi qui joue le rôle; un gay honteux. Parce que attention, loin de moi l'envie de vs la jouer critique ciné en mode libé, mais ce grand dingue de Tarantino s'est amusé à mal faire jouer les acteurs français, un truc naturel chez la plupart d'entre eux tu me diras. Faut savoir que Inglourious basterds est un projet qu'il a depuis avt meme Pulp fiction, mais c'était trop big pour être réalisé, ambiance 12 heures de film minimum. Ya qq années Quentin a eu un rencard avec Luc (Besson) pour tenter de trouver une solution. Le gros blond l'a tèje et du coup ds la presse de la semaine derniere je tombe sur une itw du master ou il traite le Besson de "little fucker". Et je crois bien que c'est un peu pour ca qu'il ridiculise les acteurs français à ce point ds ce film. Vengeance quoi ! La faute à ce gros bâtard de Besson !

Pour cette séance privée saturée d'alcool et de spliifffffs, on s'est tapé 2h45 de grosse rigolade : ce film est une putain de farce basée sur les accents. Les comédiens switchent du français au cainri en passant par l'allemand et l'italien, et tu te pisses de rire dessus face à des phases à la limite d'un sketch des nuls.

Même si le coté chasseurs de nazis est très très vénère, violence et kiff extreme fait de scalps de blond à rien, de coups de batte de baseball ds la tête, et de rafales de balles ds les couiles, Inglourious bastards est avt tout une comédie ! Pour finir sur la mise en abîme, des Inglourious basterds yen avait aussi plein la salle, des mad dogs je te dis, vlà pas la fraicheur de batards de ces jeunes gens ! Enfin, ceux que j'ai shooté avec le point, et des yeux !