candy ravers

par Schmitto

Oh putain, trop ça craint, trop je suis en flip pour ma petite cousine. Elle est aux us depuis début juillet, et vlà pas les tofs de vacances qu'elle vient de me push ds ma schmitto box.

Fuck ! Doit yavoir un candy ravers revival en californie ! Quoi ? Tu connais pas cette drôle de race de rave kids typique de la scène techno américaine de la fin des 90. On les voit vite fait dans le kids de larry clark, et aussi un peu ds le revolution 909 des daft punk. Leur truc, c'est la rave party.

Leur blaze vient de ces bracelets qu'ils s'échangent pendant les parties. Quand t'es un candy kid, si tu croises l'un de tes semblables, et que grâce aux 12 tazes que t'as gobé tu le kiffes...

Bang, ca fait bang dans ta petite tête, vas y trop t cool, t mon rave mate, et re-bang, tu lui files ton bracelet avec ton nom de raver dessus.

Pour ce qui est de la tétine, c'est pour ne pas se bouffer l'intérieur des joues quand t'as bouffé du taz top amphétaminé. Holly shit, après avoir vu les tofs de vacances de la petite, je l'ai appelé direct. Maintenant tu rentres à la maison ! Et vlà pas que la meuf me répond en faisant des bulles dans son portable. Le seul truc intelligible dans son langage de teletubies, c'était plur, ou plutot P.L.U.R. Ouais ouais, je connais ce game, j'ai ridé avec ces kids sur dégénérés ! P pour peace, L pour love, U pour unity, et R pour respect. Ouais ouais, 4 lettres pour tenter de justifier des prises massives d'ecstasy ! Alors écoute moi bien petite conne de cousine, tu ramène ton baggy pants vite fait de ce coté de l'atlantique, ou vlà ce qui te pend au nez : une od de tazes, et bang, tu te transformes en ca !

fete nation-anal

par Schmitto

Oh putain, le bad flip. Vlà le réveil en mode EINZ, ZWEI, DREI. Avions de chasse et hélicoptères de combat ds le ciel.

Mais merde ! Qu'est ce con a bien putain de foutre cette nuit avec la petite pour mériter ça ce matin ? Ok, on a encore jumpé la grille du parc pour dormir sur la grande pelouse. Ok, on a encore fait l'amour sur le toboggan de la cabane pour enfants. Mais qd meme, merde, l'armée de l'air ! DRING DRING. Is there anybody inside ? C'est le 14 juillet là ! Je reviens à moi. Je rassure la petite qui a cru a un coup de son reup. On se mare vite fait en se remémorant nos premières nuits ds le parc en mode cache-cache sous ecstasy, et bang, on se rendort.

De retour à dream-land, mon plan fonctionne, la petite a reussi a infiltrer le traiteur de la garden party de l'élysée. Yes bb, ta rempli ta mission : piéger les glaçons au mdma. Imagine le kiff. Les bourgeoises de province tout endimanchées se roulent des grosses pelles au détour d'un verre de rosé, les ministres gay honteux se laissent aller et se fistent all around, les courtisants de toutes sortes tentent de sucer notre président pendant son discours à la télé. BANG, cette fois c'est un putain de char d'assaut qui me réveille.

Fuck, j'avais zappé que mon parc, le plus beau de paris, le parc Montsouris je veux dire, est une fois par an l'un des spots où l'armée française vient faire la demo de ses nouvelles armes de guerre. Bad. Et avec ce char la, on peut tuer combien de civil d'un coup monsieur ? Je tente de calmer la petite en lui mettant de belles images en tête. T'inquiète baby la guerre est finie.

Viens on zappe ces connards en vert pour se concentrer sur les batards en bleu. Ben wai, je veux connaître les résultats du match d'hier. Police nationale vs caillera. Flash ball vs mortier de feu d'artifice.

Comme l'explique très bien le monde daté de ce jour, face à l'arrivée des flash ball nu generation, précis jusqu'à 40 mètres, avt ct 10, les caill de banlieue st passées au mortier de feu d'artifice. Ca leur permet de pouvoir jouer en attaque sans risquer de perdre un oeil. ben wai, parce que l'édito titré "flash scandale" dénonce cash = "Depuis qq années le flash ball a deja fait plusieurs victimes, jeunes pour la plupart, cibles de tir tendus à hauteur de visage. aux mureaux en juillet 2005, un ado de 14 ans perd un oeil.Il en a été de meme en octobre 2006 a clichy-sous-bois, pour un jeune de 16 ans. et de meme encore en novembre 2007, a nantes, lors d'une manifestation étudiante, pour un jeune de 17 ans, l'oeil crevé au flash ball, là aussi. Cette année des drames de meme nature ont frappé un étudiant de 25 ans à toulouse, en mars, et un jeune a neuilly-sur-marne en mai. Le flash ball ne tue pas: il mutile- à vie. bilan : six vies brisées, et qui n'auraient jamais dû l'être."

Merde, à l'écoute de cette merde de lecture, la petite commence à pleurer. Elle me dit que ca lui rappelle l'armée israélienne et bla bla bla. Alors, qd je la vois commencer à lire le papier sur ce qui s'est passé cette nuit à Montreuil suite aux violences policieres d'hier, je lui prend le journal des mains pour la prendre ds mes bras et lui dire enfin que je l'aime. Je t'aime.

grown in detroit

par Schmitto

Fuck, à vs lâcher mes bons plans barbe, ce matin, y'avait plus de steak-hachés de compet ds les rayons de mon maxiprix. Pas grave, j'ai aussi une solution légale pour se nourrir gratos. Ca vient de Detroit, une ville que j'adore. Pourquoi ? Ben déjà, parce que detroit n'est pas que la ville de la Motown, de Stevie Wonder, et de Marvin Gaye, mais aussi celle du MC5, d'Alice Cooper, d'Iggy Pop et des Stogges. Bang Bang Bang, et c'est pas tout, Detroit, c'est surtout la ville de Jeff Mills, Kevin Saunderson, Moodyman, Derrick May, Juan Atkin, Carl Craig, Scan 7, Aux 88, Mad Mike et tout UR.

Sans oublier Assault, Godfather, Disco D, et les gars de la booty-bass. Et histoire de tenter d'être complet, c'est également une ville bien big pour le rap avec Jay Dilla, Xzibit, Eminem et le D12. Pour les kiffs plus récents, les White Stripes aussi st de laba. Et c'est ca qui va m'aider à remplir mon assiette tu me demanderas. Attends ! C'est presque prêt, sache juste qu'en plus de la musique, cette ville a tjs été à part aux us, avec plus de 80% de black, et une fibre révolutionnaire. Oui oui, les premières émeutes raciales c'était laba en 67, demande à wiki, elle te racontera. Et demande aussi à la grande google de te rencarder sur le MC5 et leurs White Panther Party. C'est de la heavy shit.

Detroit a longtemps été la vile la plus indus des us avec le biz de l'automobile. Mais avec une première crise début 80, la ville passe de Motor-city à Ghost-town: elle se vide de ses habitants et se remplit de misère. Je n'arrive même pas imaginer le bad actuel. Moi, wai wai, parce que ds le blog world, tu te dois de tout ramener à toi. Donc, j'étais à Detroit en aout 2001 pour faire un sujet sur la scène booty pour Tracks/Arte. A l'ocase de ce reportage http://www.youtube.com/watch?v=X-bbxCiWc8Q j'ai rencontré Tyree Guyton, pop artiste qui pour dénoncer la pauvreté et le crack, et éviter l'oubli, a complètement pimpé "Heidelberg street" à la façon d'un Basquiat (c'est ds le sujet linké juste au dessus)

Et quand est ce con putain de mange ? Oui oui, ca vient, tout ca c'était pour vs dire que Detroit a tjs ete une ville de cool-vénères -avant-gardistes. Pour reprendre ma thema bon plan, ou comment se nourrir gratis en ces temsp de crise, vla donc l'urban gardening ou urban farming, le nouveau big truc made in Detroit.

A la base, l'urban gardening, c du spectacle. depuis les années 80 et la publication du livre "Guerrilla Gardening", de nombreux militants plantent sauvagement de la verdure dans les spots non bétonnés de nos villes. Mais c'est pas franchement mangeable car éphémère. Juste pour le show, pour dénoncer et bla bla bla. Mais à Detroit, c'est pour de vrai. Dans cette ville à l'abandon où 30 % de la surface totale est en friche, il s'agit de planter fruits et légumes de saison ds le ghetto, de faire de l'agriculture urbaine une vraie alternative pour se nourrir.

Un jardin potager communautaire, pour les familles qui ne mangent pas à leur faim, c'est plus simple et moins l'affiche que d'aller à la soupe popu. Et ca marche avec déjà plus de 500 jardins sur 65 sites ! Du coup, des projets d'urban farming st en développement à LA, NYC, et la Nu-Orleans. Alors si ta faim de trucs free; pourquoi pas en bas de chez toi ?

Et si vs êtes tentés par D3, la poésie post-indus et tout, la ville est tellement dingue qu'il est possible suite a la crise d subprimes de pecho une maison aux enchères pour 500 dollars. Soit un plan toujours moins chère et bien plus fun que le Marriot hotel.

maxiprix

par Schmitto

Ca faisait comme ça : yoho c schmitto. oui oui. gt le mec des bons plans de nova. Putain ! Qu'est ce con a pu me saouler avec ce statut de mec aux bons plans = request permanente pour avoir 1+1/ c quoi l'adresse du paris-paris / et tu crois que je v pouvoir rentrer. Et au fait t'aurais pas un plan coke ? Ou shit !? Un gros bad. Mais beyond le coté agenda concert sa mère, ça a tjs été un kiff pour moi de faire tourner. Oui oui. Si si. T'as bien vu, l'altruisme, le push push, j'aime. Alors vla qq tips pour faire la nique à la baisse du pouvoir d'achat, ou comment baiser la crise ? First; bien plus cool que le trip des freegans et de leurs sessions de shopping la tête la première dans la poubelle (post du O6/ O7 ) ya le vol a l'étalage ! Direction maxiprix.

So, soyons tech, vla tout ce qu'il vs faut pour une session de barbe. Avt tout, l'outil indispensable = un sac hybride entre le caba et le sac a main, enfin, plutôt a bras, épaule gauche ds mon cas. Le top, c'est le fameux sac triangle produit par rv chapelier; un truc typique du début des 90, toutes mes cops avaient ça au lycée. Pour bébar : c'est l'idéal.

Ensuite, voler tjs ds son maxiprix de quartier. et tjs seul. Vous êtes un habitué ! N'hésitez pas à demander conseil en rayons aux employés que vs connaissez, vs n'avez rien a vs reprocher, vs faites vs courses quoi. Il suffit de profiter du mkgt green et de la merde que le mec qui fait des fond d'écran, euh, Pierre Yves Bertrant, euh nan, plutot Yan-Artus-Bertrand-sa-mere-l'ump. Grâce à ce gars, désormais tout le monde sait que les bags en plastique; c'est bad ! Donc, ds les moeurs des supermarkets, L'habitude de prendre son caba est de retour. Par soucis écologique, les courses se refont avec son propre sac; ne vs reste donc plus qu'a le remplir des meilleurs produits. Eh wai, ne jamais voler petit. Think big, parce que ce game, c'est juste une question d'attitude : ben quoi, je fais mes courses quoi, et pas en mode je snake en attendant le rayon du fond pour mettre les produits ds mon sac. Nan, tu chope-shopes normal, et fourre bien ton sac de saumon à 20 euros, de yaourt de compet, et de steak-haché de luxe.

Et pour le passage en caisse tu vas me demander ? Histoire de se donner de la constance, d'avoir la bonne attitude, il suffit de se munir en fin de course d'un pack d'eau et d'un autre de pq : c'est volumineux, et trop tu galeres avec tout ca en main, déja que ton sac perso est gros !

Bang, vs arrivez en caisse, votre sac sur-pt de trucs bebar est, et reste, sur votre épaule. N'oubliez jamais, c votre sac à main. Et putain, trop c dur, trop il est lourd ce pack d'eau. Obséquiosité attitude. Vs aidez la caissière. Un petit mot pour la santé de sa mère. Et bang, ça passe ! Promis, je l'ai fais tous les jours d'une année sans jamais me faire pt. Quoi ? Vs avez peur des systèmes de sécurité. Pussies ! Les produits alimentaires ne st jamais bipés. Les circuits de surveillance video quasiment jamais checkés. So, go ! Go for it ! Et les vigiles ? Ces teubés st restés bloqués sur la chasse au faciès de leurs petits frères renois et rebeus. Yo les blair ! Vous avez négligé ce pti con de blond. Grace à ass, avec une simple mise de départ de 5 euros, tu peux bebar pour 200 euroz. A la tienne bro !

Vla pour le bon plan version vendal, mais j'ai aussi du légal, et ça vient d'une de mes villes préférée aux us = Detroit. Je vs en parle demain. See ya gangsta !

c'est la crise ahahahahahahahahahahahahahahahhahahahahah, de rire.

par Schmitto

Il fut un temps ou cherchant à gagner ma vie grâce à mes papiers, je double piger tel un vicieux snaker. Ou comment pusher le meme texte à deux parutions en même temps. Easy, il suffit de choisir deux mags aux lectorats très éloignés, faire preuve de persuasion éditoriale, et c gagné. Vu qu'aujourd'hui pour ma gueule c'est aussi la crise de cet exercice neuromusculaire appelé réflexion; je le rebalance une troisieme fois. Mais ce coup ci, c vraiment free, j'y gan rien, ahahahahahahahah freegan. Ca commencait com ass = Les freegans sont les nouveaux activistes de la poubelle. Leur nourriture, ils ne la trouvent pas au supermarché bio du coin de la rue, mais dans les bennes à ordures du fond de sa cour.

Putain, trop ça craint, ma petite cousine a viré freegan. Imagine le bad pour ma grand-mère quand elle a retrouvé la gamine la tête dans le vide-ordures de la copropriété. Parait qu'elle se nourri depuis 3 mois exclusivement d'aliments trouvés dans les poubelles; soit un régime alimentaire 100% déchetarien comme disent les journaux. Ma petite cousine a toujours été la première à kiffer sur les dernières modes mystico-chelou : elle a vécu dans une yourte, bu son urine tous les matins pendant un mois, et même fait un kid avec une hippie de plus de 55 ans. Désormais, elle mange la bouffe clean jetée à la benne par les restos et les supermarchés de son quartier. D'après ce que m'a raconté mon pote google, le truc des freegans, c'est politique ! Ou une énième tentative de faire la nique au modèle capitaliste, ouais-ouais, ce vilain machin qui produit les marchandises aussi rapidement que les déchets. Vlà l'ambiance : Hey, trashers and sisters, nos bennes ne débordent pas que d’ordures. Grattez un peu, ya aussi moult invendus, des tonnes de surplus, tous les pas-voulu parce que un peu abîmés ou à peine périmés. Le mode d'action des freegans, c'est l'urban foraging. En VF : la plongée en décharge. Bouche toi le nez, et bon appétit.

J’ai réussi à expliquer à grand mama le coté anti-gachis et bla-bla-bla, mais son big drama, c'est l'hygiène, bordel ! Dimanche soir à l'heure du diner, ma conne de petite cousine n'a rien trouvé de mieux que de s'enflammer à table en mode evergreen : "Manger des déchets est un droit ! Grâce à l' immunovolution, de tout façon, je ne craint plus rien. Moi, freegan expérimentée, je peux digérer toute forme de nourriture, là où un novice accoutumé aux aliments-surhygiéniques-de-la-grande-distribution se tapera de sacrées diarrhées". Beurps & snif. C'est là que ma grand mère est partie se coucher en pleurant, avec une tisane, et deux lexo. Espèce de petite ordure ! Continue comme ca et je t’enmène faire des courses la tête la première dans la poubelle de la cuisine. Et arrête de te la péter avec ton nouveau champ lexical trouvé dans un propsac, tout ca pour parler de défense immunitaire (à) sa (grand) mère. Quoi ? La révolution passe par la non consommation ! Mais oui ma petite chérie, va dire ça a mon pote SDF. Tu crois pas qu'il ya déjà assez de monde à manger sur le couvercle pour que tes potos bobos arrêtent de squatter la cantine des clodos. Parce que ce délire de freeganisme, ça n’est pas que le truc des alters vénères qui défoncent les vitrines des starbeuuuuurk, c'est aussi celui des bouffons thunés qui y achètent leur herbal tea à 5 euros. Bang & snif. Ma pettie cousine est elle aussi parti se coucher en pleure, mais avec de l'herbe bio, et un xanax trouvé dans le canivo.

Intro

par Schmitto

Imagine le premier post du mec : ça y est, c'est le 1er juillet, halleluja : la maison Louis Vuitton et le musicien Kanye West s’associent et lancent ensemble une série limitée de sneakers très haut de gamme.

Dur ! Ou quand Kanye rencontre la fashion, ça donne quoi ?

Alors nan, les traditionnelles phases de blog : "je prend mon wooper en photo à l'étranger / mes doigts de pieds pédicurés à la piscine / hey yo, regarde comme je suis beau comme porte-manteau; c'est pas pour moi !

Ici, c'est le "summer of blog" par ma gueule aka olivier schmitt aka schmitto aka schmittobama aka schmittacapuche aka schmitto-la-loose aka schmiitass&bass aka schmitto blaster aka schmitt old dirty bastard... Derrière ce trip tout à l'égo, sous chacune de ces signatures ya une thema : politique / musique / fight / pride / ride / media / drugs / porn / skate / geto / bozo... let's go.