Rayon frais

par Mpy Was Here

L'Executeur de Hong-Kong | La Ballade Du Kid

Parfois des choses comme ça font office de bonne nouvelle suprême. Le fait que l'Exécuteur de Hong-Kong vienne de ressortir un morceau, et que dans les crédits sous la vidéo soit indiqué ça : "1er extrait du 3eme album L'envol du caméléon à paraitre prochainement".

Oui, l'Exécuteur ressort un sceud les gars, soit encore plus de références au rock FM, de héros fusionnant Chuck Norris, Steven Seagal et Belmondo sous le même peignoir en soie, d'argot parisien San Antonien, de pizza quatre formages avec supplément merguez oignons, de rock FM et de films de Kung-Fu.

Pour les connaisseurs, après un EP éponyme (et ce track Don Diego de la Aziz) et deux LPs totalement magiques (Temps Précieux en 2006 et Le Retour Du Mexicain en 2008), l'Exécuteur était déjà définitivement pour nous l'homme de toutes les situations, celui qui met souvent les coups dans la gueules, qui frappe intellectuellement ou philosophiquement dans les couilles, qui esquive quat' chinetoques débridés qui veulent le transformer en chichekebab, bref un gars sûr.

Le duo qui se planque derrière cette aventure de l'ombre - Mag Spencer à la prod et Terence Style au micro - pourrait réaliser les bandes originales d'une nouvelle catégorie de films à situer entre la série B et un Hollywood complètement fucked-up.

Un langage à part prisé des loubards, une passion pour les 70's et les 80's, écouter un morceau signé l'Exe s'avère être un voyage dans un temps idéal, entre petites pépées bien roulées et malfrats froids comme les fesses de ta femme un soir de match.

Ce premier extrait donc, La Ballade du Kid, fait replonger ceux qui comme moi (et mon gars Tony Stone) ont décortiqués ces vers bourrés d'allitérations, de jeux de mots aussi subtils que flingués, et de pensées métaphysiques sur cette chienne de vie sous les pavés.

On vous conseille de digger un peu pour trouver ces trois pépites sonores, vous faire vos propres films, pénétrer l'univers d'un duo bloqué dans un monde flou où le héro tringle la secrétaire, tue les méchants et gagne toujours à la fin, avec le goût amer de l'inachevé dans la bouche.

Fantastique.